18 Avr 2016

Le cinéma des écrivains des années 20

J’ai préparé, pour la Cinémathèque québécoise1, un cycle de films sur ce que j’ai appelé « le cinéma des écrivains français des années 20 ». Ce cycle donne l’occasion aux spectateur d’aujourd’hui de voir, et surtout, de revoir quelques exemples de films qui ont permis à plusieurs écrivains de réfléchir au sujet du cinéma. Il ne s’agit aucunement de montrer des films qui ont eu une quelconque influence dans la création littéraire d’écrivains, mais de présenter des œuvres responsables d’une conversion au cinéma et constitutives des balbutiements d’une cinéphilie peu connue.

Je vous renvoie au site de la Cinémathèque québécoise pour une sélection bibliographique de textes d’écrivains s’étant intéressé de très près au cinéma.

Je vous renvoie également au site de la revue en ligne Hors Champ2, sur lequel vous pourrez lire un article approfondissant les rapports entre écrivains des années 20 et cinéma.

Ce cycle se déroule les vendredis à 19h, du 8 avril au 10 juin 2016, à la Cinémathèque québécoise. Y seront projetés, entre autres, les films The Bargain (Reginald Barker, 1914), The Cheat (Cecil B. DeMille, 1915), The Cure (Charlie Chaplin, 1917), Fièvre (Louis Delluc, 1921) et La Symphonie nuptiale (Erich von Stroheim, 1926).

Notes :

  1. Je tiens à remercier Guillaume Lafleur pour son aide et la Cinémathèque québécoise pour avoir accueilli favorablement ce projet.
  2. Je remercie aussi Hors Champ pour son soutien dans l’organisation et le financement de ce cycle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.