19 Nov 2017

Sur « Nonoche au ciné », d’Irène Némirovsky

En 1921, la jeune Irène Némirovsky écrit ses premiers textes, une série de dialogues mettant en scène le personnage de Nonoche, une jeune femme moderne qui n’hésite pas à exprimer ses idées et ses envies dans un registre quelque peu vulgaire. Le premier de ces courts textes, « Nonoche chez l’extra-lucide » sera publié le 1er août 1921 dans le magazine satirique Fantasio, « magazine gai » fondé en 1906 par Félix Juven. Ce premier texte sera signé du pseudonyme de Némirovsky, Popsy – le pseudonyme utilisé par l’auteure est plutôt Topsy, mais une erreur typographique en a modifié l’orthographe pour cette édition. Poursuivre la lecture

10 Oct 2017

Colloque de l’APLAQA (Sudbury, 19-22 octobre 2017)

Je présenterai, lors du 27e colloque de l’APLAQA (Association des Professeurs de Littérature Acadienne et Québécoise de l’Atlantique), une communication sur Les Vues animées de Michel Tremblay. Dans les douze récits composant ce recueil, Michel Tremblay raconte son enfance par le prisme du cinéma. Les textes s’articulent, pour la plupart, autour de titres précis de films (Orphée, Bambi, Vingt mille lieues sous les mers, Les Visiteurs du soir, etc.) et décrivent la rencontre de l’auteur avec le cinéma. Mais son récit autobiographique expose également une pratique cinéphilique, faite de rituels et d’habitude, liée à l’enfance, à la découverte du monde et à celle de la littérature, et participant à la construction de son identité d’écrivain.

C’est cette mise en récit de la pratique cinéphilique et de l’expérience du cinéma que je me propose d’analyser ici.

Pour plus de détails sur le programme du colloque : https://laurentienne.ca/dept/departement-detudes-francaises/aplaqa.

18 Avr 2016

Le cinéma des écrivains des années 20

J’ai préparé, pour la Cinémathèque québécoise1, un cycle de films sur ce que j’ai appelé « le cinéma des écrivains français des années 20 ». Ce cycle donne l’occasion aux spectateur d’aujourd’hui de voir, et surtout, de revoir quelques exemples de films qui ont permis à plusieurs écrivains de réfléchir au sujet du cinéma. Il ne s’agit aucunement de montrer des films qui ont eu une quelconque influence dans la création littéraire d’écrivains, mais de présenter des œuvres responsables d’une conversion au cinéma et constitutives des balbutiements d’une cinéphilie peu connue. Poursuivre la lecture

29 Mar 2016

Éléments de réflexion… Le Beau temps (Maryline Desbiolles)

Cette rubrique « éléments de réflexion » que j’initie aujourd’hui me permettra de conserver une trace de certaines lectures, d’en proposer quelques remarques et d’explorer quelques idées. Ces dernières ne se veulent pas définitives, ni abouties; elles constituent plutôt des étapes d’une réflexion plus large qui me permettra à terme de penser l’écriture au sujet du cinéma. Poursuivre la lecture

11 Mar 2016

La mémoire du cinéma : remarques sur quelques textes de Didier Blonde

Il y a quelques semaines, on m’a demandé d’intervenir dans le séminaire « Création littéraire », donné par Marie-Pascale Huglo au Département des littératures de langue française de l’Université de Montréal, séminaire de création portant sur la littérature et le cinéma. Je retranscris ici les remarques que j’ai développées à partir de trois textes de Didier Blonde. Poursuivre la lecture